Canal carpien: comment oublier fourmillement, rigidité et douleur tout en recouvrant la fonctionnalité

25 novembre 2020 - Thérapies -
Share

Le syndrome du Canal Carpien se manifeste à un âge moyen-avancé (45/60 ans) et frappe davantage les femmes que les hommes (le rapport est de 3 à 1) qui exercent des professions liées à l'utilisation constante des mains:  il afflige 5% de la population italienne en provoquant de la douleur mais surtout une limitation grave dans l'utilisation de la main. Seulement 20% de ceux qui en souffrent se tournent vers la chirurgie, conseillée dans les phases avancées de la pathologie.

Les causes

Il est le résultat, probablement congénital, d'une combinaison de facteurs qui déterminent une augmentation de la pression sur le nerf médian et sur les tendons du canal carpien. Mais il existe aussi des facteurs déclencheurs spécifiques, tels que traumatismes, blessures au poignet provoquant un gonflement (fractures ou foulures), hyperactivité de l’hypophyse, hyperthyroïdisme, arthrite rhumatoïde, ainsi que des problèmes de nature mécanique au ligament du poignet. Son apparition est provoquée, parallèlement, par le stress du travail, l'utilisation massive et continue de la main et la rétention d'eau durant la grossesse ou la ménopause. Le développement d'un kyste ou d'une tumeur peuvent aussi figurer parmi les raisons qui le causent.

La symptomatologie

Les symptômes sont progressifs mais facilement identifiables : brûlures fréquentes, douleurs, fourmillement ou sensation d'engourdissement associé à des démangeaisons à la paume de la main et aux doigts (pouce, index et majeur) victimes aussi d'une sensation de gonflement, seulement apparent. Les signes avant-coureurs de l'apparition de la pathologie sur l'une ou les deux mains surtout durant la nuit et, au réveil, rendent nécessaire la relaxation de la main ou du poignet. L'aggravation de la symptomatologie va de pair avec la diminution de la force lors de la préhension et du serrage des poings ce qui, par conséquent, rend difficile la saisie de petits objets ou l'accomplissement d'autres activités impliquant l'utilisation des mains. Certaines personnes racontent aussi qu'il leur est impossible de distinguer, au toucher, entre chaud et froid. D'autres indices sont en outre la douleur sourde à l'avant-bras et au bras, l’altération de la couleur de la peau, plus sèche, l'affaiblissement spécifique des muscles qui gouvernent le mouvement du pouce.

Le diagnostic

Un examen clinique initial minutieux (analyse du poignet et de la main et description parallèle des symptômes de la part du patient) ainsi qu'une évaluation méticuleuse de l'anamnèse clinique et des habitudes du patient (travail et hobbies) sont fondamentaux pour la recherche des circonstances pouvant favoriser son développement.  Les médecins, dans la tentative de confirmer l’existence de la pathologie, peuvent se servir de tests spécifiques comme le “test de Tinel” et le “test de Phalen”. 
Si l'on estime qu'il y a les éléments pour supposer la présence d'une problématique plus dangereuses (exemple: diabète) le patient est soumis à d'autres contrôles comme l'étude de la conduction nerveuse pour relever  la vitesse de transmission des signaux nerveux, l’électromyographie pour mesurer l'activité électrique naturelle des muscles, l’examen radiologique (à faire seulement en cas de fracture présumée du poignet ou d'un trouble articulaire dégénératif) et l'examen du sang à effectuer pour dissiper le risque d'existence d'une forme jamais diagnostiquée de diabète, hyper thyroïdisme, goutte ou arthrite rhumatoïde.

La Thérapie

Suivant la gravité et la durée des symptômes on procède à une thérapie:

  • conservative (troubles au nerf médian modérés, supportables et présents depuis peu de mois)
  • chirurgicale (symptomatologie intense, conditionnant la vie quotidienne et présente depuis au moins 6 mois)

Si la thérapie conservative - outre conseiller le repos et l'emploi de glace - consiste dans l'application d'un appareil orthopédique pour le poignet, dans l'administration de médicaments corticostéroïdes (anti-inflammatoires puissants) et dans le recours à des séances de thérapie laser et de magnétothérapie pour réduire la douleur, ainsi qu'à des infiltrations, à la ionophorèse et aux ultrasons, la thérapie chirurgicale se base en revanche sur une opération ambulatoire en anesthésie locale avec laquelle on intervient sur le nerf médian en pratiquant une incision de plusieurs centimètres  sur le poignet, au niveau du canal carpien.

Par la suite il est fondamental de procéder à une rééducation pour recouvrer la pleine fonctionnalité du poignet. Dans ce cas aussi il s'avère utile de recourir à des cycles de thérapie laser et de magnétothérapie.

Max 980px
Carpal tunnel treatment | MLS Laser Therapy
Et la thérapie laser?

Photo: @alignyourhealth

Grâce à ses effets analgésique, anti-inflammatoire et anti-œdémateux elle permet de réduire la douleur et de recouvrer la pleine fonctionnalité des doigts et du poignet lorsque le syndrome se manifeste. Elle permet simultanément d'améliorer la sensibilité et d'augmenter la force de la main en rendant plus simple la préhension des objets de dimensions réduites.

Testo a Destra
Immagine 30%/Testo 60%
John Sigle, DPM, FACFAS - Illinois Laser Center

« Nous avons vu une réduction dans les tendinites, gonflements articulaires, protrusions discales, lésions de la coiffe des rotateurs, canal carpien et autres pathologies de l’épaule et du coude. Les résultats sont phénoménaux et huit patients sur dix obtiennent des résultats sensationnels ».

John Sigle, DPM, FACFAS, Illinois Laser Center

Max 980px
Carpal tunnel treatment | ASA Magnetotherapy
Et la magnétothérapie?

En favorisant la réduction progressive de la symptomatologie douloureuse, aussi bien de l’œdème que de l'inflammation, elle est idéale pour le traitement de nombreuses pathologies dont le canal carpien. L'emploi de champs magnétiques pulsés (PEMF) à faible intensité et très basse fréquence (ELF) la rend efficace. En particulier, le recours à des champs magnétiques pulsés permet de générer des micro-courants induits dans les tissus qu'ils traversent, en influençant le comportement de nombreux types de cellules et en favorisant les processus de guérison et de rééducation.

Les études

Que la Magnétothérapie Qs et la Thérapie Laser MLS® soient des instruments thérapeutiques fondamentaux dans le traitement du canal carpien est confirmé par deux études. En particulier l'analyse de “Kamel et al (Journal of Advanced Research, 2017)”, après avoir comparé la Magnétothérapie d'ASA aux ultrasons pulsés dans le traitement de patientes avec le syndrome du canal carpien développé durant le dernier trimestre de grossesse, conclut que Qs est plus efficace dans le soulagement de la symptomatologie douloureuse et dans l'amélioration de la vitesse de conduction sensorielle et motrice du nerf médian. L'étude “Pattapong et al (2016)”, parallèlement, a souligné comment la Thérapie Laser MLS®, associée à des traitements de rééducation conventionnels, est elle aussi une option de la plus grande valeur dans la thérapie du syndrome du canal carpien de degré léger-modéré avant de procéder à la chirurgie.

Vous pourriez aussi être intéressé par…

Voir tous les articles

blog - 12/02/2019
Les influences de la thérapie laser En médecine, le laser est utilisé pour des applications chirurgicales (chirurgie laser) et thérapeutiques (thérapie laser). En particulier, la thérapie laser est...
Journal Advanced Research
Recherche
D. M. Kamel, N. S. Hamed, N. A. Abdel Raoof, S. A. Tantawy Journal of Advanced Research 8, 45–53, 2017 The aim of this study was to compare the effects of pulsed electromagnetic field versus pulsed...
Naresuan University Journal
Recherche
N. Pattapong, K. Wongwanna, P. Iamlaoor, P. Jaion Naresuan University Journal: Science and Technology, 24(1), 2016
Presse - 04/02/2021
iDNES.cz, version en ligne du quotidien national MF DNES, reprend la nouvelle de l’efficacité de la Thérapie Laser MLS® dans le traitement de la pneumonie causée par la COVID-19.
Presse - 22/01/2021
Novuslight.com, portail américain de technologie ayant pour focus la lumière, reprend la nouvelle des résultats positifs obtenus par le Dr. Scott Sigman (chirurgien orthopédiste du Massachusetts) en...
Presse - 21/01/2021
Après avoir examiné les résultats positifs obtenus par le Dr. Scott Sigman (chirurgien orthopédiste du Massachusetts) grâce à l'utilisation de la Thérapie Laser MLS® dans un essai clinique pour...