Ostéochondrose du genou: avec la thérapie laser même le marathon est possible

23 mars 2020 - Thérapies -
Share

Au début c’est une gêne légère au genou qui, de manière lente mais progressive, s'aggrave jusqu’à entraîner enflure, épanchement articulaire et blocage progressif de la fonctionnalité, en causant une série de limitations qui influent sur le déroulement de la vie quotidienne. L’ostéochondrose, maladie “insidieuse” qui frappe surtout les os qui composent une articulation cartilagineuse (genou, hanche, coude, astragale), est tristement fameuse parmi les sportifs et les personnes qui exercent des activités pénibles, car ils se voient contraints de réduire fortement leurs mouvements.
Bien que typique du développement, durant lequel elle se développe en raison de l’intense activité d’ossification, elle n’épargne pas non plus les adultes : les athlètes, amateurs ou professionnels, le savent bien, leurs genoux, qui sont indispensables, sont sollicités en permanence lors des entraînements ou des compétitions. Les traumatismes répétés favorisent son apparition comme le confirment, par exemple, les coureurs et les marathoniens qui - il n’est pas rare - ont affaire à l’ostéochondrose. 

“J'ai 51 ans, je suis vendeuse et j’aime la course. Je me suis retrouvée avec les genoux incapables de me soutenir et dans l’impossibilité de m'entraîner en vue du Marathon de New York, un rêve avec lequel je voulais fêter mes 50 ans. Je me suis adressée à des orthopédistes et spécialistes dont le diagnostic a été clair : ostéochondrose du genou, mieux vaut éviter la course et les longues promenades”, explique M.F.

Une douche froide pour la sportive, résultat d’un diagnostic scrupuleux qui, dans le cas de la pathologie, prévoit généralement l’analyse de la motilité articulaire, la résonance magnétique, examen fondamental pour en comprendre le stade, la radiographie du genou, l’ultrasonométrie et, si nécessaire, la TDM. Malgré l'arrêt qui lui a été conseillé, Manuela ne renonce pas et, suivie par un physiothérapeute, définit une thérapie conservative ciblée avec des séances de thérapie laser. La thérapie laser en effet, outre agir rapidement sur la douleur et sur l’inflammation, en les réduisant, permet une amélioration évidente de la fonctionnalité de l’articulation déjà après un nombre limité d’applications. Associée à un entraînement constant mais progressif elle permet donc de recouvrer la condition physique de sorte à pouvoir reprendre les activités quotidiennes sans souffrir. 

«J’ai été soumise à un cycle de HIRO TT, une stratégie thérapeutique qui se base sur l’échange thermique et qui permet une intervention précoce aussi dans les pathologies les plus aiguës telles que traumatismes, lésions musculaires et contusions. Grâce à cette thérapie laser j’ai pu poursuivre en sécurité les entraînements utiles pour affronter mon défi, en ne ressentant, à la fin de chaque entraînement, que les douleurs musculaires « normales » que chaque sportif ressent, alors que les genoux ne manifestaient aucun problème». 

Passion, engagement et thérapie laser ont permis à M.F. de faire tout le Marathon sans aucune difficulté de recouvrement durant les jours suivants.

“Je suis très satisfaite d’avoir pu compter et de m'être fiée à la thérapie laser : probablement si je ne m’étais pas soumise aux séances avec HIRO TT, outre ne pas pouvoir réaliser mon rêve, j’aurais peut être dû faire face à des problématiques plus complexes”. 

En effet bien que la thérapie appliquée, en cas d’ostéochondrose où la lésion est stable, soit conservative (arrêt de l’activité physique/de travail, physiothérapie, immobilisation avec plâtre ou utilisation des béquilles, médicaments), en cas de stades instables il faut en revanche recourir à la chirurgie avec une intervention en arthroscopie associée à une thérapie pharmacologique. Une bonne nouvelle donc pour les amateurs de la course qui ont des objectifs ambitieux à atteindre : si diagnostiquée aux stades initiaux l’ostéochondrose peut être traitée efficacement et avec succès en recourant à un traitement conservateur qui fait de la thérapie laser l’un de ses instruments les plus efficaces.
Mais, pour monter sur le podium, outre le laser, il faudra s'entraîner et avoir envie de réussir!

La thérapie laser outre agir rapidement sur la douleur et sur l’inflammation, en les réduisant, permet une amélioration évidente de la fonctionnalité de l’articulation déjà après un nombre limité d’applications. Associée à un entraînement constant mais progressif elle permet de reprendre les activités quotidiennes sans souffrir.

Vous pourriez aussi être intéressé par…

Voir tous les articles

HIRO TT for boxe rehab
blog - 23/03/2020
HIRO TT, en se basant sur le principe de l’échange thermique et en associant la source laser Nd:YAG pulsée à un système réfrigérant qui abaisse la température de la peau et des tissus sous-jacents,...
HIRO TT - sport treatments
news - 23/03/2020
La stratégie thérapeutique d’ASA offre un support complet aussi bien dans le pré-match, lors d’une charge très intense de préparation athlétique, que dans l’après-match, pour le recouvrement, en...
news - 20/07/2018
“Double action parallèle” n’est pas seulement un slogan pour HIRO TT, mais la marque qui la distingue, en contribuant à en faire une stratégie thé...
Lasers in Medical Science - Hilterapia research
Blog - 06/04/2020
Le traitement avec Hilterapia® de la “lésion traumatique du nerf sciatique chez le rat” à toutes les doses testées a, en effet, amélioré significativement les paramètres de rétablissement fonctionnel...
HIRO TT for boxe rehab
Blog - 23/03/2020
HIRO TT, en se basant sur le principe de l’échange thermique et en associant la source laser Nd:YAG pulsée à un système réfrigérant qui abaisse la température de la peau et des tissus sous-jacents,...
HIRO TT - sport treatments
News - 23/03/2020
La stratégie thérapeutique d’ASA offre un support complet aussi bien dans le pré-match, lors d’une charge très intense de préparation athlétique, que dans l’après-match, pour le recouvrement, en...